L'art numérique n'existe pas

dimanche 14 octobre 2007 [09:56:41]

L'art numérique n'existe pas

L'art numérique n'existe pas, parce que l'art n'a jamais été, ni analogique, ni argentique, ni plastique, ni même apostolique.

Ce qui va réactiver le coeur de l'esthétique c'est l'anéantissement de la culture productiviste par l'abondance même de la production. Car il ne fait aucun doute que lorsque nous serons tous revenus de l'effet surprenant créé par les miracles du socialnetworking, notre intérêt se portera sur les belles et authentiques créations artistiques de notre temps.

Nous serons peut être peu nombreux, mais qu'importe le nombre puisque le "nombre" sera lui même disqualifié, nous serons donc peu de rescapés, mais nous serons affamés, en attente d'un monde inédit et d'une fiction renouvellée car la confusion entretenue entre réalité et fiction par les médias de masse nous lassera.

L'écran nous lassera et le claviers se tairont car bientôt ce qui fut un plaisir deviendra une corvée. Le numérique aura vécu et avec lui le cortège des innovations minées par l'obsolescence immédiate à laquelle les condamne la course à la nouveauté.

Les nouvelles technologies sont en pleine décrépitude, elles ne véhiculent plus aucune promesse de révolution, ce n'est plus qu'un vestige du passé, un discours conservateur pour des hommes politiques en quête de reconnaissance facile.

Cette époque pleine de retournements et d'évènements marquera la mémoire et les formes, mais c'est dans ses souterains, dans ses fèlures discrètes qu'elle revèlera sa véritable nature. Face à la marche forcée vers l'abondance et le nombre, la différence se fera justement par la rareté et la fragilité.

Le "temps" dont nous avons tant manqué pendant ces années de fuite en avant technologique, fera son retour. Il faudra faire les comptes: compter les pertes humaines, les esprits ravagés et les années de solitude devant son ordinateur, mais le temps reviendra. Nous aurons à nouveau du temps à perdre.

Et les plus belles images naîtront de ce surgissement.